Accueil Validation et vérification

Le projet Carbone boréal a franchi avec succès les étapes de validation (en juin 2011) d’un nouveau protocole de quantification produit par l’équipe – validation chapeautée par l’Association canadienne de normalisation (CSA) et par un comité d’experts canadiens (voir les liens vers le protocole de quantification et l’avis de validation ci-après) – et de vérification (en mai 2012) par une tierce partie indépendante (le Bureau de Normalisation du Québec, BNQ), conformément à la norme ISO 14064, parties 2 et 3. Plus précisément, la vérification a permis au BNQ d’établir que la déclaration de GES du projet Carbone boréal de 35 971 tonnes de CO2éq (séquestration de type ex ante) pour les plantations effectuées en 2008, 2009 et 2010 (total de 128.5 hectares) est juste et que les principes d’exactitude, de pertinence, de complétude, de cohérence, de transparence et de prudence ont été respectés selon l’esprit de la norme ISO 14064 (voir l’Avis de vérification complète du BNQ en suivant le lien ci-après). Cela veut dire que les gens qui contribuent à Carbone boréal peuvent avoir l’assurance que les meilleures lignes directrices, normes et pratiques ont été suivies pour séquestrer du carbone par les plantations compensatoires Carbone boréal et, par conséquent, que les précautions prises pour assurer l’additionnalité et la permanence des tonnes de GES compensées sont satisfaisantes aux yeux des vérificateurs.